• Il n'y a aucune suggestion car le champ de recherche est vide

Type de contenu

Sommaire

Assurance-vie : comment ça marche et pourquoi souscrire ?

Publié le 3 octobre 2023

Mise à jour le 1 décembre 2023

Avatar de Souleymane-Jean Galadima

By Souleymane-Jean Galadima, Issu d'une formation d'ingénieur, Souleymane a fait ses armes chez WiSeed , avant de rejoindre le fonds immobilier Mata Capital, au sein duquel il a créé Alphacap, plateforme d'investissement alternatif.

Sommaire

Les raisons d'investir dans une assurance-vie

L’assurance-vie reste l’un des placements préférés des Français avec un encours sous gestion qui atteignait 1786 milliards d'euros début 2021 et qui ne cesse de progresser. Pourtant, si ce placement conserve tous ses intérêts en termes de fiscalité, la performance du fonds euros ne cesse de baisser avec la chute des taux obligataires.

Découvrez les avantages et inconvénients de ce type de placement et notre conseil pour booster son rendement : investir dans l'immobilier à travers votre contrat d’assurance-vie.

L’assurance-vie est un produit d’épargne conseillé sur le moyen-terme, afin de bénéficier de sa fiscalité avantageuse. C’est une enveloppe dans laquelle l’épargnant et le gestionnaire peuvent loger différents sous-jacents, dès lors que le contrat l’autorise.

Au terme du contrat, l'épargnant va récupérer en capital ou en rente : les sommes investies, augmentées des gains et diminuées des frais de gestion.

Le plus souvent, l’objectif est de se constituer un capital sur le long-terme (plus de 8 ans), préparer la transmission de son patrimoine (succession pouvant se faire de manière très souple) ou préparer sa retraite avec des revenus réguliers (rachats programmés ou rente viagère).

Créez votre compte en 5 minutes et profitez de notre rigoureuse sélection étudiées spécialement pour les entrepreneurs-investisseurs exigeants.

Quels sont les différents types de contrats d’assurance-vie ?

Il existe deux grands types de contrats d’assurance-vie.

Les contrats monosupports, mieux connus sous le terme de « contrats en euros ». Ils sont investis dans des obligations de la zone euro, leur permettant d’assurer tous les ans un taux minimal garanti, ajusté en fin d’année. Mais il s’agit d’un taux annuel qui n’est, en aucun cas, garanti sur la durée totale du contrat. Ce contrat est le choix de la sécurité, mais, comme toujours en matière de placements, il se fait au détriment de la performance.

Les contrats multisupports, peuvent associer des fonds euro et de nombreux autres sous-jacents. Ces unités de compte comprennent alors différents types de valeurs mobilières (obligations, actions, SICAV, SCPI, etc.), présentant le plus souvent une spécialisation (sectorielle, industrielle, commerciale…). Un bon moyen de diversifier son patrimoine et d’augmenter son rendement.

Les avantages de l’assurance-vie : fiscalité et transmission

Si l’assurance-vie a un tel succès, c’est évidemment car elle procure de nombreux avantages, au premier rang desquels se trouvent les avantages fiscaux.

C’est aussi un placement souple, permettant une certaine liberté, avec la possibilité de racheter à tout moment l’entièreté ou une partie du contrat, ou de simplement demander une avance pour conserver les avantages fiscaux.

Assurance-vie et fiscalité

Cette fiscalité avantageuse sur l’impôt sur le revenu (IR) est permise au-delà de 8 ans, grâce à un abattement annuel de 4.600 euros pour un célibataire ou 9.200 pour un couple.

Au-dessus de ce seuil, la fiscalité de l’assurance-vie change.

Assurance-vie et transmission

L’assurance-vie est aussi un outil patrimonial essentiel pour organiser sa succession, avec la possibilité de désigner le ou les bénéficiaires de son choix. Elle n’entre pas dans le calcul de l’actif successoral, déterminant les frais à payer.

Le conjoint (ou partenaire de PACS) n’est redevable d’aucun droit de succession. Pour les autres bénéficiaires, peu importe l’existence ou non d’un lien de parenté : les capitaux sont taxés à 20% pour les sommes versées avant 70 ans, après un abattement de 152 000€ et dans la limite de 700 000€. Au-delà, la taxation est de 31,25%.

Découvrez comment organiser la succession de son assurance-vie après 70 ans. 

Pensez à vous rapprocher d'un professionnel Sapians afin d'être conseillé sur la gestion de votre assurance vie.

Les inconvénients des contrats d’assurance-vie : le rendement

Il y a peu d’inconvénients, si ce n’est le rendement!

Si l’assurance-vie a longtemps été un placement intéressant, le rendement des fonds euro s’est effondré ces dernières années, avec la baisse des taux d’intérêts sur le marché obligatoire : Le taux moyen était à 2,80 % en 2013. Il est aujourd’hui deux fois moins important, hors prélèvements sociaux !

Notre conseil : abandonner le traditionnel support fonds euro, pour un contrat en UC (Unités de Compte). Certains assureurs proposent d’ailleurs des fonds euro au rendement plus élevé, sous réserve qu’une partie du contrat soit investie en UC (souvent 20%). Mais se pose alors la question des sous-jacents, car la volatilité importante des marchés actions, accentuée par les risques de crise financière, peut faire peur.

C’est là qu’intervient un autre placement préféré des Français : la pierre-papier. L’immobilier peut, en effet, venir se loger dans un contrat d’assurance-vie, pour doper son rendement et accroître la diversification de son épargne, à travers la « pierre-papier ».

Vous souhaitez diversifier votre allocation d'assurance-vie ? Inscrivez vous sur notre plateforme et découvrez un ensemble de solutions rigoureusement sélectionné par nos experts.

Découvrez d'autres catégories

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Postez un commentaire juste ici afin de partager votre remarque avec tous nos lecteurs. 

Nous suivre

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez chaque mois des conseils pour mieux investir, des outils pour vous former et des invitations à nos évènements !

Logo-LinkedIn Suivez-nous sur LinkedIn