• Il n'y a aucune suggestion car le champ de recherche est vide

La gestion sous mandat : avantages et inconvénients

Publié le 30 janvier 2024

Mise à jour le 31 janvier 2024

Avatar de Souleymane-Jean Galadima

By Souleymane-Jean Galadima, Issu d'une formation d'ingénieur, Souleymane a fait ses armes chez WiSeed , avant de rejoindre le fonds immobilier Mata Capital, au sein duquel il a créé Alphacap, plateforme d'investissement alternatif.

Sommaire

Dans une optique de développement de vos investissements, la gestion sous mandat peut se positionner comme une solution performante et avantageuse. Pour autant, des contraintes importantes existent. Les prendre en considération permet de bénéficier d’une vision globale sur ce mode de gestion comptant parmi les plus fréquents.  

 

Vous souhaitez découvrir de nouvelles opportunités d'investissement ?  Inscrivez-vous et profitez de notre sélection spécialement étudiées pour les entrepreneurs-investisseurs exigeants.

 

Qu'est-ce que la gestion sous mandat ?

La gestion sous mandat consiste à confier à un expert financier d'une banque, ou d'une société de gestion, la gestion de vos investissements. Les autres termes employés pour désigner ce mode de gestion - gestion déléguée, gestion pilotée ou encore gestion discrétionnaire - apportent un éclairage supplémentaire. Vous déléguez la gestion de votre portefeuille d’investissements à un conseiller bancaire, il le pilote et les choix et arbitrages sont à sa discrétion.   

Dans ce mode de gestion, la relation de confiance s'avère primordiale, puisque les opérations de ventes ou d'achats d'actions, de titres ou d'ETF par exemple sont réalisées par le gestionnaire. Mais les compétences et les qualifications de gestionnaire le sont tout autant. La gestion de portefeuille sous mandat requiert en effet des connaissances, des compétences et une expérience significatives. 


Un mode de fonctionnement simple

Pour laisser le soin à un conseiller bancaire ou à un conseiller d'une société de gestion de gérer vos capitaux et vos placements, un contrat de mandat de gestion doit être conclu. Ce contrat détaille notamment :

  • la nature des opérations qu'il réalise pour votre compte, en votre nom,

  • la date de début de la délégation de compétences

  • la durée de la délégation. 

Le formalisme de la gestion sous mandat s'avère donc simple. Reste qu'au préalable, un entretien s’avère nécessaire afin de bien délimiter le périmètre de la prestation. Au cours de celui-ci, le gestionnaire évalue la tolérance au risque de son client, définit ses objectifs d'investissement, étudie son profil d'investisseur, sa surface financière.

Il lui propose des solutions adaptées et personnalisées en fonction du duo rendement/risque auquel le client correspond. Il résulte également de ce travail la définition d'une stratégie de gestion d'investissement : de prudente à offensive en passant par des orientations plus modérées, équilibrées. 

Créez votre compte d'investisseur en quelques minutes pour découvrir toutes nos solutions d'investissement (immobilier, dette privée, private equity, infrastructures, marchés financiers...) 

 

Les avantages de la gestion sous mandat 

Confier la gestion de vos investissements à une société de gestion, ou à une banque peut se révéler avantageux à plusieurs égards. 

Vous profitez en premier lieu des compétences et de l'expertise du conseiller. Pour un investisseur non averti voire néophyte qui souhaite commencer à constituer un patrimoine, la gestion sous mandat s'impose de fait naturellement. Il bénéficie des décisions éclairées du conseiller, qui peut saisir les opportunités qui se présentent en connaissance de cause. 

Fin connaisseur des marchés financiers, le conseiller en investissement est le plus à même d'orienter les placements de son client vers les supports les plus performants, à court, moyen et long terme. Certaines décisions d'achats et de ventes doivent être prises dans un laps de temps on ne peut plus court, afin d'optimiser la performance du portefeuille. 

Le conseiller peut par ailleurs ventiler le portefeuille d'investissements de son client, en prenant en compte une multitude de critères économiques, financiers ou encore conjoncturels. Mais aussi en fonction du degré d'appétence de son client pour la prise de risque. Il met ainsi en œuvre la stratégie d'investissement adéquate en fonction du profil de son client.      

Réalisez gratuitement une analyse de votre patrimoine et nos conseillers vous aideront à définir une stratégie d'investissement personnalisée. 


Un investisseur aguerri a lui aussi intérêt à choisir ce mode de gestion. Car même s'il détient les connaissances requises pour comprendre et suivre l'évolution de son portefeuille d'investissement, le temps peut lui manquer pour agir et réagir.

La réactivité compte parmi les facteurs clés qui permettent de faire fructifier ses investissements. La gestion sous mandat lui donne l'occasion d'être réactif, grâce à l'intervention du conseiller. 

Aussi, les clients peuvent tabler sur un rendement élevé de leurs placements dans la mesure où une part de la rémunération du conseiller est indexée sur le niveau de performance des investissements qu'il réalise. 

 

Des contraintes importantes à connaître 

Si la gestion sous mandat présente des intérêts indéniables, il demeure impératif d'en connaître ses contraintes, ses limites. 

  • Le premier est non de moindre : l'absence d'approche individualisée. 

Cela paraît paradoxal est pourtant la gestion sous mandat présente une sérieuse lacune à cet égard. Pourquoi ? Lorsqu'un conseiller en gestion d'une banque ou d'une société de gestion conclue un contrat de mandat de gestion avec un client, il officie par la suite le plus généralement de manière collective. Autrement dit : les placements effectués sont les mêmes pour un groupe de client. Exit donc la personnalisation.


  • Autre écueil majeur : vous donnez carte blanche à une tierce personne ! 

Avec le risque que cela suppose. Mauvais choix d'investissement, manque de réactivité, manque de communication... Une fois le contrat signé, le client est pieds et poings liés. 


  • Aussi, le fait est que d'un point de vue contractuel, légal, l'intermédiaire a une obligation de moyen et non de résultats

Il doit bien entendu respecter les termes du contrat mais ne peut en aucun cas garantir le résultat financier. Il ne s'engage pas sur un niveau de performance donné, ni sur un rendement défini. Il s'agit d'un aspect fondamental à bien prendre en considération afin de ne pas se sentir lésé.  


  • Le coût de la gestion sous mandat est un autre inconvénient à connaître. En fonction de la politique commerciale et tarifaire, les frais pratiqués peuvent atténuer les gains obtenus. 

  • Qui plus est, le ticket d'entrée peut être élevé, et rebuter des investisseurs, voire ne pas leur donner accès aux meilleurs spécialistes. 

En effet, certains intermédiaires conditionnent leurs prestations à un versement minimum atteignant ou dépassant la barre des 100 000€.  

 


  • Par ailleurs, l'opacité, le manque de communication si ce n'est de professionnalisme sont souvent décriés par les clients d'un gestionnaire. 

Il peut lui être reproché de ne pas avertir régulièrement ses clients de l'évolution de leur portefeuille, de procéder à des arbitrages maladroits voire de manquer d'expertise et de savoir-faire.  

 

L'alternative à la gestion sous mandat : la gestion conseillée 

Chez Sapians, la liberté est essentielle. C'est pour cette raison que nous ne conseillons jamais à nos clients de gestion sous mandat. Nous les orientons vers de la gestion libre ou la gestion conseillée.

Quelle différence entre la gestion pilotée et la gestion conseillée ?

Dans le second cas de figure, la notion de conseil est primordiale. Nos clients bénéficient de conseils pour orienter leurs investissements. Nous les conseillons sur leur première allocation, sur les meilleurs placements en fonction de leurs objectifs, de leur situation personnelle.

Ils demeurent toujours libres de suivre nos conseils ou non, ils conservent la main sur leurs investissements. Mais nous sommes toujours disponibles pour répondre à leurs questions, les orienter vers tel ou tel placement en fonction de leur situation patrimoniale, fiscale et financière entre autres, notamment via des allocations d’ETF, aussi appelés trackers ou fonds indiciels.

En effet il s’avère que la gestion active sur le marché actions apportent peu de surperformance par rapport à une allocation diversifiée d’ETF aussi appelés trackers qui suivent automatiquement un indice.

Seulement 1,8% des gérants (source : spiva) réussissent, sur le marché actions, à battre leur indice de référence.

 

Sapians a donc fait le choix d’une gestion libre en conseillant au client une allocation d’ETF résiliente et la mieux adaptée à son profil de risque.

Sur le marché obligataire, l’expertise des gérants à sélectionner les meilleures entreprises afin de maximiser le rendement et minimiser le risque de défaut, offre a contrario un potentiel de surperformance par rapport à un indice.

L'avantage ?

Ils bénéficient d'un accompagnement entièrement personnalisé, ce qui n'est pas le cas en gestion sous mandat. 


Vous souhaitez être accompagné dans votre stratégie d'investissement ? Pensez à vous rapprocher d'un professionnel Sapians. Nous vous aiderons à vous constituer un portfolio diversifié et performant.

 

Sommaire

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Postez un commentaire juste ici afin de partager votre remarque avec tous nos lecteurs. 

Nous suivre

Abonnez-vous à notre newsletter

Logo-LinkedIn Suivez-nous sur LinkedIn