• Il n'y a aucune suggestion car le champ de recherche est vide

Type de contenu

Sommaire

Du côté du coté - Mai 2024 - Analyse des marchés financiers

Publié le 7 juin 2024

Avatar de Nour Bendimered

By Nour Bendimered, Investment Vice President - Financial Markets at iVESTA Family Office. Nour anime pour Sapians la capsule vidéo "Du côté du coté" dans laquelle il décrypte les marchés financiers tous les mois.

Sommaire

Les récentes données économiques ont dissipé les craintes d’une réaccélération de l’inflation.

Sell in may and go away ?

En effet, après plusieurs mois de surprises, le rythme de l’inflation aux États-Unis ralentit enfin, marquant la première baisse depuis le début d’année.

A cela s’est ajouté des données de créations d’emploi, de confiance du consommateur et des ventes au détail toutes un peu plus faibles que prévu.

En conséquence, les taux ont été orientés à la baisse et les marchés actions sont repartis en hausse : le MSCI World progresse de 5% et les valeurs Tech, le Nasdaq, grimpent de 8%.

On notera également le rebond des petites et moyennes valeurs, avec un MSCI Europe SMID en hausse de 5% sur le mois ; tandis que les valeurs du Luxe ont été secouées du fait de la montée des tensions commerciales avec la Chine et la crainte de mesures de rétorsions.

Des données économiques erratiques 

Au niveau mondial, l’activité continue de se redresser lentement avec un PMI Composite en légère hausse. Les anticipations de croissance mondiale pour 2024 ont de nouveau été revues en hausse par le consensus, à 3%.

On note toutefois que la dynamique perd en intensité. Les surprises économiques se sont nettement retournées dans les pays développés.

Le scénario du Soft Landing risque alors de remplacer peu à peu le No Landing, mais ce n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle pour les marchés.

Premièrement ce ralentissement semble cohérent avec l’essoufflement des facteurs soutien à l’activité aux US, mais ne semble pas inquiétant. Et surtout, il est synonyme d’apaisement des tensions inflationnistes et donc pourrait donner le feu vert au desserrement monétaire.

A court terme, le principal risque reste celui d’une dégradation de l’environnement géopolitique international, mais qui ne semble pour l’heure n’avoir que très peu d’impact sur les marchés.

 

Nvidia

Les résultats d’NVIDIA ont de nouveau ravi le marché grâce à un trimestre encore exceptionnel. Le géant californien des GPU affiche au premier trimestre un chiffre d’affaires de 26 milliards de dollars, en bond annuel de 262% !

Ce dernier mentionne le fait que la demande pour ces puces excédera l’offre jusqu’à 2025 au minimum, et annonce un stock split de 10 actions pour 1.

Après les résultats de Nvidia, la saison de résultats du Q1 est désormais bien derrière nous. Les marchés sont maintenant entre deux-eaux et tous les regards se porteront sur les prochaines réunions des banques centrales européennes et américaines, les 6 et 12 juin prochain. 

 

Créez votre compte en 5 minutes sur notre plateforme et accédez aux solutions d'investissement qui correspondent à votre profil d'investisseur.

 

Découvrez d'autres catégories

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Postez un commentaire juste ici afin de partager votre remarque avec tous nos lecteurs. 

Nous suivre

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez chaque mois des conseils pour mieux investir, des outils pour vous former et des invitations à nos évènements !

Logo-LinkedIn Suivez-nous sur LinkedIn